alessandro petacchi

 
  ALESSANDRO PETACCHI 
 
 
Alessandro Petacchi dit « Ale-Jet » est né le 3 Janvier 1974 à La Spezia en Ligurie.

- Parcours professionnel, les débuts

Alessandro Petacchi passe professionnel en 1996 au sein de l’équipe de GS2, Scrigno, aujourd’hui appelée Bardiani-CSF. C’est avec ce Team qu’il participera à son premier grand Tour, la Vuelta 1996 à l’âge de 22 ans. De nombreuses places d’honneur marqueront son début de carrière pro, ce fait est constaté sur le Giro 1999 où il terminera à plusieurs reprises dans le Top 10.
 
Championnat Zurich 1997   &   Tirreno Adriatico 1999

- La grande aventure Fassa-Bortolo

Ces performances lui permettront néanmoins d’entrer dans la cour des grands grâce à Giancarlo Ferretti et Alberto Volpi. 2000 est le début de la grande aventure avec la formation Fassa Bortolo. Entouré de garçons comme Baldato, Konyshev ou Belli, Petacchi ne cesse de progresser et s’impose sur la Vuelta à 2 reprises.

Petacchi devra attendre l’année 2003 pour -enfin- s’imposer sur le Tour d’Italie. Et de quelle manière ! Il y remporte 6 étapes et porte le maillot rose durant 6 jours. La machine est lancée, Alessandro Petacchi utilise à sa façon le « train Cipollini » formé par Michele Bartoli son meilleur ami dans le milieu, Vélo, Sacchi, Kirchen, Ongarato etc. Alessandro Petacchi devient le leader et le capitaine d’une équipe qui sera considérée comme l’une des meilleures du monde durant la première moitié de la première décennie des années 2000.

C’est en effet au sein de la Fassa Bortolo que l’on retrouve des coureurs confirmés où jeunes talents tels que Frigo, Albasini, Kirchen, Ivanov, Ivan Basso, Francesco Casagrande, Pippo Pozzato ou encore Fabian Cancellara. Sur le Giro 2004, Ale remporte pas moins de 9 étapes ainsi que son 1er maillot cyclamen.

Ale-Jet enchaine les succès, tournant à 25 succès de moyenne par an jusqu’en 2005. Cette saison là sera encore pleine de succès pour ce supporter de la Juve, puisqu’au-delà de ses 9 victoires sur les Grands Tours, il remporte sa course préférée Milan San Remo. C’est aussi au terme de cette année là que la Fassa Bortolo disparaît.
 
Giro d'Italia 2004   &   Milan Sanremo 2005
© Bettini

- Petacchi / Zabel, les meilleurs ennemis ... puis réunis !

Zabel / Petacchi sont les meilleurs ennemis du début du 21e siècle. Chacun y va de sa petite phrase comme Erik Zabel après sa bévue sur Milan San Remo 2004 où il se venta néanmoins d’ « avoir battu Petacchi » (!) « I realized my mistake [...] People have said I'm on the decline but I beat Petacchi.” Et pourtant ... ils porteront le même maillot à partir de 2006, celui de la Milram.

L’aventure du duo le plus improbable peut débuter. Leur entente sur Tirreno-Adriatico, Milan San Remo et Gand Wevelgem laisse entrevoir de belles chises. Petacchi est finalement freiné sur le Giro, SON Giro. Une chute et une fracture de la rotule ont raison de lui. Le grand Ale est à terre, saison quasiment terminée. Il reviendra bien plus tard sur la Vuelta afin d’aider Zabel qui remportera 2 étapes. Alessandro devra définitivement mettre un terme à sa saison au cours de cette Vuelta après s’être cassé la main en frappant le bus de la … Lampre !

2007, Petacchi redevient Petacchi. Il s’impose à 5 reprises sur le Giro, 2 fois sur la Vuelta et conclu sa saison sur Paris-Tours, qu’il remporte après un beau travail d’Erik Zabel. 19 victoires, Petacchi est le coureur le plus prolifique cette année là, tout comme en 03, 04 et 05.
 
Petacchi & Zabel 2006   &   Tour d'Italie 2007
© Bettini

- 2008, un nouveau départ à l'étage inférieur

Un contrôle non-négatif au salbutamol (Giro 07) revint à la surface l’année suivante. Alessandro Petacchi est déchu de ses 8 succès acquis en 2008 ainsi que ses 5 victoires sur le Giro 2007 et du maillot cyclamen. Le moral du Spezian est au plus bas, il se retrouve suspendu 1 an et sans équipe. La naissance d’Alessandro Junior arrive au bon moment. Alessandro fait son comeback au sein de l’équipe Continentale Pro LPR Freni-Farnese Vini.

Il entame la saison 2009 avec un âge avancé, 35 ans, mais avec une envie de gamin. Il est le seul sprinteur à dominer à plusieurs reprises les Cavendish et Farrar. Ale s’impose au sprint à 2 reprises sur le Giro et retrouve le maillot rose. Son rôle dans l’équipe de Bordonali est double puisqu’il doit aussi aider Danilo Di Luca. Petacchi effectuera ce rôle avec plaisir et panache. Il a même réussit à casser un peloton de grimpeurs au pied du Vésuve ! Seul problème, Di Luca était dans le mauvais groupe mais tout rentrera très vite dans l’ordre ! Lors du Giro sur Eurosport, Patrick Chassé déclara cette phrase : "Alessandro Petacchi n'est pas qu'un seigneur du sprint, c'est aussi un très grand équipier".
 
Alessandro, Anna Chiara et Alessandro Jr né en 2008   &   Tour d'Italie 2009
© Bettini
- Retour dans le ProTour en quête de nouveaux exploits à plus de 36 ans

Le père Peta entame à 36 ans un nouveau chapitre de son immense carrière, avec la Lampre – Farnese Vini. Et on a retrouvé du très grand Alessandro dans cette équipe Lampre. Comme d’habitude il brille à Donoratico et remporte son 6e succès consécutif sur cette course d’un jour ! Son objectif principal est Milan-Sanremo, sa forme du début de saison prouve qu’il est largement favori pour la Primavera mais une grosse chute, 2 jours avant le départ de la Tirreno, met Peta K.O.

Néanmoins le leader des Rose et Bleu résistera plus que bien en prenant la 3e place derrière Oscar Freire et Tom Boonen. Dommage, l’italien semblait vraiment très fort ce jour là.

Petacchi connaît un gros passage à vide après l’hiver avec un Giro décevant marqué par un abandon. Le Jet est-il sur la pente descendante ? Il nous prouvera que non sur le Tour de France. Sept ans après son dernier succès, il retrouve la victoire à deux reprises sur la Grande Boucle en écœurant une fois de plus Mark Cavendish en première semaine. Au terme d’une belle bataille avec Cav et Hushovd sur les Champs Elysées, Il Peta remporte le dernier classement par points qu’il lui manquait, le maillot vert.

Il entre ainsi un peu plus dans l’histoire en ayant à son palmarès le classement par points des trois Grands Tours. Seuls trois autres coureurs peuvent en dire autant.

Alessandro termine sa saison sur la Vuelta en remportant une nouvelle victoire d’étape. Une énième chute mettra un terme à l’année du grand spezian.

Malgré ses 37 ans l’italien se défend toujours au sprint. Il ne fera qu’une bouchée de Mark Cavendish lors de la 1ère en ligne du Tour d’Italie. Une victoire de prestige, sa 27ème sur la Corsa Rosa en 2011.

Ce succès sera le dernier de sa saison Il ne parviendra pas à rééditer ses exploits l'année suivrante  même s’il se hissera sur les podiums des Tours de France et d’Espagne à quatre reprises.
 
Tour de France 2010   &    Tour d'Espagne 2010  &   Tour d'Italie 2011
© Bettini

- 2013 : L'heure de faire une pause ... avant le come-back

Après être passer tout proche de la victoire sur le Tour de San Luis et Paris-Nice, Alessandro Petacchi déclare le 23 avril 2013 avoir rompu son contrat avec l’équipe Lampre-Merida.

A 39 ans la fin de carrière est proche pour le Grand Ale-Jet qui souhaite faire une pause. Une pause définitive ? Rien n’est moins sur «  J'ai vraiment besoin d'une pause. Je ne sais pas ce qui va se passer, mais j'espère que quelque chose va se passer. »

Le 1er Août 2013 Alessandro sort de sa pause en signant un contrat d'an et demi avec l'équipe OmegaPharma - Quick Step afin de devenir le poisson pilote de luxe de Mark Cavendish !

Et c'est un succès ! Petacchi s'empare a merveille de ce rôle de capitaine de route en participant aux victoires de Sdenek Stybar sur l'Eneco Tour et de Mark Cavendish sur le Tour de Grande Bretagne.

En 2014 il retrouve le succès. Alessandro Petacchi remporte le Contre-la-montre par équipes de la Tirreno-Adriatico, et surtout, au sprint, le GP Cerami. Il sera une aide précieuse pour Michal Kwiatkowski (Tour de l'Algarve), Mark Cavendish (Tour de l'Algarve, Tour de Turquie) ou encore Rigoberto Uran (Tour d'Italie).

A 41 ans son contrat n'est pas prolongé chez OPQS. Après quelques doutes quant à son avenir, Ale-Jet trouve un nouveau challenge. Il signe chez Southeast Pro Cycling Team. Il y retrouve Luca Wackermann, Francesco Gavazzi et Jakub Mareczko, un jeune sprinteur italien qu'il aura pour rôle de former.
 
Eneco Tour 2013 avec Z.Stybar  &  GP Cerami 2014   &   Southeast Pro Cycling Team 2015
© Bettini - Riccardo Scanferla
 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement