Avec la dream team Patrick Chassé et Jacky Durand, sur :

Avec Francesco Pancani et Davide Cassani, en direct, à partir de ..h.. sur :


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 30 mai 2010 - 17h50
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #21 >> Page spéciale Giro

La fête est totale dans les arènes de Vérone. Ivan Basso remporte son second tour d’Italie et Vincenzo Nibali conserve sa 3e place au classement général.

Quel Giro d’Italia d’exception ! Une course qui sait se renouvelée, passer par des passages mythiques … bref une parfaite réussite avec le sacre final d’Ivan, accueilli par ses enfants Domitilla et Santiago juste après avoir franchit la ligne d’arrivée.

La victoire d’Ivan Basso c’est aussi celle de toute son équipe à commencer par Vincenzo Nibali, Valerio Agnoli, Robert Kiserlovski, Sylvester Szmyd, Alessandro Vanotti, Maciej Bodnar, Tiziano dall’Antonia et Fabio Sabtini. Un team qui aura terminé la compétition avec ses 9 éléments.

Complimenti Ivan e tutta la squadra Liquigas-Doimo.

Classement général final

1.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo 87:44:01
2.David Arroyo Duran (Spa) Caisse d'Epargne + 1:51
3.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo + 2:37
4.Michele Scarponi (Ita) Androni Giocattoli + 2:50
5.Cadel Evans (Aus) BMC Racing Team + 3:27
11.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini + 17:10



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 30 mai 2010 - 17h20
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #21 >> Page spéciale Giro

Gilberto Simoni restera un homme à part jusqu’aux derniers instants de son immense carrière. Interviewé hier par la RAI alors qu’il était en train de gravir les 5 ultimes kilomètres de la 20e étape, Gibo Simoni aura aujourd’hui parcouru sa dernière course … en costume !

Enfin en « costume-cycliste » confectionné par Santini pour célébrer la retraite du double vainqueur du Giro d’Italia.

Simoni a courut ce contre-la-montre avec le maillot fuchsia-et-bleu avec le nœud de cravate qui sortait du col, mais après avoir la ligne d’arrivée avec le sourire pour la dernière fois de sa carrière, Gilberto a tout de suite enlevé sa combinaison pour se retrouver avec une autre combinaison mais qui était noir avec chemise blanche et cravate noire. (Voir photo d’illustration).

Comme depuis le premier jour de ce Tour d’Italie, Simoni a eu le droit à une belle ovation de la part du public présent à Vérone.

Au micro d’Alessandra de Stefano, de la Rai, Gilberto a fait retransmettre toute son émotion, pas mécontentent d’en avoir terminé. Il a déclaré que « demain est un autre jour ; demain et une autre vie pour moi ». Concernant la victoire finale de son ennemi Ivan Basso, Gibo a tout de même était fair-play en le félicitant et en admettant que son succès était mérité.

Gibo Simoni peut désormais ranger définitivement son vélo au garage. C’est un grand monsieur du monde du cyclisme qui tire sa révérence aujourd’hui. Et pour ma part ce fut un plaisir de suivre et de vous faire partager les derniers instants de la carrière du vainqueur des Giri d’Italia 2001 et 2003.

Grazie mille Gilberto Simoni.
  
 
121 CUNEGO Damiano
122 PETACCHI Alessandro
123 SIMONI Gilberto
124 BONO Matteo
125 HONDO Danilo
126 MARZANO Marco
127 LOOSLI David
128 RIGHI Daniele
129 SPEZIALETTI Alessandro
 
 
131 BASSO Ivan
132 NIBALI Vincenzo
133 AGNOLI Valerio
134 BODNAR Maciej
135 DALL'ANTONIA Tiziano
136 KISERLOVSKI Robert
137 SABATINI Fabio
138 SZMYD Sylvester
139 VANOTTI Alessandro
 


























































 
     
.
 



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 31 mai 2010 - 21h20
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #21 >> Page spéciale Giro

Ce Tour d’Italie 2010 a été le reflet de la saison de la Lampre-Farnese Vini. C'est-à-dire des places d’honneur et un peu de malchance qui n’ont pas permis à l’équipe de vivre le beau Tour d’Italia espéré.

Bilan des principaux coureurs de l’équipe :

DAMIANO CUNEGO  : Le valeureux Capitaine de l’équipe, Damiano Cunego, a fait tout ce qu’il a pu. Il termine 11e à 17’15’’ d’Ivan Basso ce qui est mieux que son résultat acquit l’an passé (18e + 28 :39) où il avouait lui-même avoir été invisible.

L’objectif de Damiano n’était pas le classement général mais d’accrocher des victoires d’étapes comme lors de la dernière Vuelta a España. Et Dami n’est pas passé loin de son objectif lors de la fameuse étape des Strade Bianche. Le petit véronais semblait très solide ce jour là en revenant sur le groupe d’Alexandre Vinokourov à 3 kilomètres de l’arrivée. Damiano aurait pu être récompensé mais est tombé sur un Cadel Evans plus rapide au sprint. Il finira en 2e position.

Dès lors Cunego change de ton et pense qu’il peut finalement viser le général. L’étape suivante confirme son opinion en terminant 6e (mais 2e du groupe des favoris) au sommet du Monte Terminillo. Lors de l’étape du Monte Grappa ses premiers doutes interviennent. Il ne peut suivre le rythme des cadors et finit dans un groupe à 2’25’’ de Nibali et à une minute des autres favoris.

Le vainqueur du Giro 2004 se reprend d’une très belle façon le lendemain en terminant 4e au sommet du Monte Zoncolan. Ce soir la il occupe la 11e place du général, place qu’il ne quittera plus puisque sa 3e semaine s’avérera compliquée. Il perd notamment 8’ à Aprica.

On regrettera cette échappée fleuve de 50 coureurs à L'Aquila. Sans celle-ci, Dami aurait pu prétendre à la 8e place du général. (Voir classement sur cyclismag)

Il Piccolo Principe restera néanmoins toujours humble et beau joueur, et c’est pour ça qu’on l’aime.

ALESSANDRO PETACCHI : Après avoir accumulé bon nombre de pépins (chutes, maladies, problèmes personnels) depuis janvier, Alessandro Petacchi pensait sans doute vivre un Giro d’Italia tranquille, d’autant que la concurrence ne fût pas énorme. Malheureusement la malchance du vieux spezian n’a pas cessé sur son Tour national.

Enfin c’est aux Pays-Bas qu’Ale-Jet a attrapé sa bronchite qui l’a fait abandonner lors de l’étape 8. Il termine 5e de son premier sprint, en admettant avoir commis une erreur lors de son démarrage. Le lendemain une crevaison et une accélération de la Columbia pour ne pas qu’il revienne effacent ses chances de succès.

A Novi Ligure il prend la 3e position du peloton lors de la victoire de Pineau. Un jour plus tard, à domicile, il décide d’attaquer mais ne parvient pas à suivre le rythme du peloton lorsque ce dernier revient sur lui. Il abandonnera le lendemain. Un Tour d’Italie à oublier pour Il Peta’.

DANILO HONDO : Danilo Hondo est la bonne surprise de cette équipe. Il succède au pied levé à Alessandro lors de l’étape de Middelburg pour y prendre la 4e place. Quatre jours plus tard il lève les bras, mais c’est pour ‘célébrer’ une 3e place à la Marina di Carrara. Hondo prouve à 36 ans qu’il fait toujours parti des meilleurs sprinteurs-grimpeurs.

L’étape du Pejo Terme l’atteste lorsqu’il décide de prendre part à l’échappée journalière. Ce jour-ci Danilo a des fourmis dans les jambes et place une nouvelle attaque à dix bornes du but. Malheureusement (bis) il échoue à la seconde place, mais sa performance était vraiment énorme.

Il abandonnera 24 heures plus tard. Il faut dire que Danilo Hondo est un des coureurs les plus actifs de la saison. Il participera par la suite au Tour de Slovénie et au Tour de France.

Le Giro d'Italia de la Lampre en images : (Photos BETTINI)



Légende :

1- A Marina di Carrara, Danilo Hondo lève les bras … mais pour la 3e place
2- Embêter par une bronchite depuis la première étape, Ale Petacchi quitte le Giro lors de la 8e étape
3- Du grand Dami sur les Strade Bianche et sous le déluge. Il n’est malheureusement pas récompensé, 2nd.
4- Un Hondo des grands jours, à l’attaque sur l’étape de Pejo Terme. Lui aussi devra se contenter d’une seconde place…
5- Damiano en direct du Zoncolan qui lâche Pinotti, va chercher Vinokourov mais échoue à la 4e place.
6- La der des ders pour Gibo Simoni en compagnie de femme et enfants. La classe à l'italienne me direz-vous ! Grazie e Ciao GIBO !

Le tableau d’honneur :

Classement général :

11 Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini 0:17:10
49 Daniele Righi (Ita) Lampre-Farnese Vini 2:08:58
69 Gilberto Simoni (Ita) Lampre-Farnese Vini 2:40:14
80 Marco Marzano (Ita) Lampre-Farnese Vini 3:05:57
86 Matteo Bono (Ita) Lampre-Farnese Vini 3:12:56
118 Alessandro Spezialetti (Ita) Lampre-Farnese Vini 3:54:57

Classement par points :

9 Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini 64

Classement grimpeurs :

12 Gilberto Simoni (Ita) Lampre-Farnese Vini 15

Classement du sprint ‘TV’

11 Gilberto Simoni (Ita) Lampre-Farnese Vini 5

Prix de l’échappée

37 Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini 23

Prix de la combativité

25 Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini 9

Azzurri d'Italia

17 Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini 2

Classements par équipes

12 Lampre - Farnese Vini 2:51:14
4 Lampre - Farnese Vini 251



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 30 mai 2010 - 17h50
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #21 >> Page spéciale Giro

La fête est totale dans les arènes de Vérone. Ivan Basso remporte son second tour d’Italie et Vincenzo Nibali conserve sa 3e place au classement général.

Quel Giro d’Italia d’exception ! Une course qui sait se renouvelée, passer par des passages mythiques … bref une parfaite réussite avec le sacre final d’Ivan, accueilli par ses enfants Domitilla et Santiago juste après avoir franchit la ligne d’arrivée.

La victoire d’Ivan Basso c’est aussi celle de toute son équipe à commencer par Vincenzo Nibali, Valerio Agnoli, Robert Kiserlovski, Sylvester Szmyd, Alessandro Vanotti, Maciej Bodnar, Tiziano dall’Antonia et Fabio Sabtini. Un team qui aura terminé la compétition avec ses 9 éléments.

Complimenti Ivan e tutta la squadra Liquigas-Doimo.

Classement général final

1.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo 87:44:01
2.David Arroyo Duran (Spa) Caisse d'Epargne + 1:51
3.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo + 2:37
4.Michele Scarponi (Ita) Androni Giocattoli + 2:50
5.Cadel Evans (Aus) BMC Racing Team + 3:27
11.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini + 17:10


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 30 mai 2010 - 17h20
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #21 >> Page spéciale Giro

Gilberto Simoni restera un homme à part jusqu’aux derniers instants de son immense carrière. Interviewé hier par la RAI alors qu’il était en train de gravir les 5 ultimes kilomètres de la 20e étape, Gibo Simoni aura aujourd’hui parcouru sa dernière course … en costume !

Enfin en « costume-cycliste » confectionné par Santini pour célébrer la retraite du double vainqueur du Giro d’Italia.

Simoni a courut ce contre-la-montre avec le maillot fuchsia-et-bleu avec le nœud de cravate qui sortait du col, mais après avoir la ligne d’arrivée avec le sourire pour la dernière fois de sa carrière, Gilberto a tout de suite enlevé sa combinaison pour se retrouver avec une autre combinaison mais qui était noir avec chemise blanche et cravate noire. (Voir photo d’illustration).

Comme depuis le premier jour de ce Tour d’Italie, Simoni a eu le droit à une belle ovation de la part du public présent à Vérone.

Au micro d’Alessandra de Stefano, de la Rai, Gilberto a fait retransmettre toute son émotion, pas mécontentent d’en avoir terminé. Il a déclaré que « demain est un autre jour ; demain et une autre vie pour moi ». Concernant la victoire finale de son ennemi Ivan Basso, Gibo a tout de même était fair-play en le félicitant et en admettant que son succès était mérité.

Gibo Simoni peut désormais ranger définitivement son vélo au garage. C’est un grand monsieur du monde du cyclisme qui tire sa révérence aujourd’hui. Et pour ma part ce fut un plaisir de suivre et de vous faire partager les derniers instants de la carrière du vainqueur des Giri d’Italia 2001 et 2003.

Grazie mille Gilberto Simoni.

----------------------------------




Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 29 mai 2010 - 18h50
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #20

Cette fois c’est quasiment acquis : Ivan Basso succèdera sans aucun doute à Denis Menchov au palmarès du Giro d’Italia.

Aujourd’hui les coureurs devaient parcourir les dernières grandes difficultés de ce Tour d’Italie avec notamment la Forcola di Livigno, Passo di Eira et le Passo di Gavia qui faisait office de Cima Coppi.

Les attaquants se sont vite mis à l’offensive et des coureurs comme Damiano Cunego, Gilberto Simoni, Alexandre Vinokourov, Carlos Sastre ou encore Marco Pinotti se sont retrouvés à l’avant une bonne partie de la course.

Notre Gibo Simoni se sera fait plaisir et nous aura fait plaisir en attaquant dans le Passo di Gavia, à 6 kilomètres du sommet. Gilberto souhaitait la Cima Coppi de ce Giro d’Italia 2010 mais est tombé sur un coureur plus fort mais sans respect qui se nomme Tschopp. Malheureusement Simoni ne sera pas récompensé par ce prix mais il aura marqué le Giro d’Italia jusqu’au bout de sa carrière.

Enfin la fête du Gibo n’est pas tout à fait terminée puisqu’à 5 kilomètres de l’arrivée une chose inédite (ou rare) se passe lors de la retransmission de RAI Sport. L’enfant chéri du Tour d’Italie se fait interviewer en direct, par le consultant moto, alors qu’il gravit les derniers kilomètres de cette 20e étape ! Gibo salut et remercie tous ceux qui l’ont supporté durant toutes ces années. Emotions garanties. Grazie mille Gilberto.

Le final de cette étape est marqué par les attaques de nombreux favoris comme Cadel Evans qui sort du lot à 3000 mètres de la ligne. Scarponi et Basso y vont également, Nibali tente à son tour mais avec beaucoup de difficulté. Sa place sur le podium est en effet en danger.

Le champion du monde termine finalement en 2e position avec une avance de 10 secondes sur le maillot rose Ivan Basso qui chipe la 3e place à Michele Scarponi. La performance d’Ivan permet à Vincenzo de conserver sa place sur le podium pour … 1 seconde !

Daniele Righi, pour la Lampre, se sera fait lui aussi plaisir en accélérant à l’approche du sommet du Passo di Gavia. Il termine cette étape en 9e position à 57’’ du vainqueur du jour.

Demain, Ivan Basso arborera une fois de plus son magnifique maillot rose et célèbrera un second sacre tant mérité. Quant à Vincenzo Nibali il bataillera pour garder sa 3e place acquise sur un Giro d’Italia 2010 absolument grandiose.

1.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo
2.David Arroyo (Esp) Caisse d’Epargne 1:15
3.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo 2:56
4.Michele Scarponi (Ita) Androni 2:57
5.Cadel Evans (Aus) BMC 3:47
11.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini 16:45

----------------------------------




Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 28 mai 2010 - 18h00
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #19

On s’attendait à une étape folle … et on n’a pas était déçu ! Ivan Basso et la Liquigas ont encore réalisé un grand numéro et le leader du team fait un grand pas vers la victoire finale. Pourtant durant ces 195km de course Ivan est passé par de nombreuses émotions.

Venons-en directement aux faits avec La grande difficulté du jour, le Passo del Mortirolo, là ou Basso était passé en tête lors de sa victoire sur le Giro en 2006. Un Mortirolo qui aura fait mal à bon nombre de coureurs, en particulier à Damiano Cunego incapable de suivre le rythme dès les premiers pourcentages. Quel dommage.

Devant ce sont les équipiers de la Liquigas-Doimo, Valerio Agnoli, Sylvester Szmyd notamment qui réalisent un travail extraordinaire pour leurs leaders. Le maillot rose Arroyo est lui aussi très vite en difficulté dans ce Mortirolo.

Au sommet de ce col, Basso, Scarponi et Nibali passent en tête avec cinquante secondes d’avance sur Vinokourov et près de 2 minutes sur le maillot rose. C’est alors que l’on se dit qu’Ivan est en train de remporter le Giro d’Italia à 33 km de l’arrivée. Mais c’était sans compter sur le « Arroyo-Show » .

L’espagnol réalise une descente incroyable avec prise de risque maximal pour revenir sur Vino et à  40’’ des trois italiens ! Le scénario est totalement fou et finalement le Giro est loin d’être perdu pour David Arroyo.

D’autant plus qu’il forme un groupe de chasse avec Vinokourov, Evans, Gadret et Sastre. Mais les efforts effectués par tous ces coureurs se font ressentir. Et en tête de course on donne tout son possible. L’entente Italienne est parfaite, et l’avance du groupe Basso augmente de 2’ pour se situer à 2’30 à 3 kilomètres de l’arrivée.

Ivan Basso est maillot rose virtuel, de plus, vingt secondes sont attribués au vainqueur de l’étape.

Michele Scarponi remporte finalement cette 19e étape devant Ivan Basso et Vincenzo Nibali. Le maillot rose franchit la ligne 3’06’’ plus tard !

Ivan Basso est donc le nouveau maillot rose de ce Giro d’Italia 2010 absolument fou ! A deux jours du terme de la course l’Italien compte 51 secondes d’avance sur son dauphin David Arroyo.

On ne dira pas que ce Giro est plié après toutes les émotions que l’on connaît depuis 3 semaines. Mais Ivan a fait un pas immense vers un second sacre.

Concernant Damiano Cunego c’est malheureusement une vraie débâcle puisqu’il perd aujourd’hui 8 minutes et 17 secondes. Cela lui donnera tout de même l’occasion de s’échapper demain et -pourquoi pas- remporter cette étape qui sauverait son tour d’Italie.

1.Michele Scarponi (Ita) Androni 5:27:04
2.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo
3.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo

17.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini + 8:17

----------------------------------



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 27 mai 2010 - 18h50
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #18

Une 18e étape courte et tranquille pour nos équipes qui ont du se contenter de places d’honneur au terme d’un sprint massif.

Avant la dernière partie de la grande bagarre des leaders du Giro, les sprinteurs (ou ce qu’il en reste) avaient l’occasion de se mettre en valeur. Seulement deux coureurs sont passés à l’offensive aujourd’hui, à savoir Oliver Kaisen (Lotto) et Alan Marangoni (Colnago) qui ont attaqué après 20 kilomètres de course.

Leur avance n’aura jamais été bien élevée (aux alentours de 3 minutes) et n’ont pu déjouer les plans des équipes de sprinteurs. C’est l’allemand Greipel qui s’impose -enfin- devant Dean et le coureur italien de la Liquigas-Doimo Tiziano dall'Antonia. Danilo Hondo prend la 5e place.

Aucun changement au général, Arroyo reste en rose, Basso est 2e ; Nibali 6e et Cunego 9e. A noter que la Liquigas domine les deux classements par équipes (points et temps). La Lampre est 3e du classement par points, ce qui prouve sa belle régularité. Malheureusement il lui manque encore ce succès tant espérer.

>> Liquigas prolonge de 2 ans !

La bonne nouvelle du jour concerne la Liquigas-Doimo qui a fait savoir sur son Twitter la prolongation de son contrat avec Roberto Amadio jusqu’en 2012. Ivan et Vincenzo seront encore les capitaines du team durant cette période. En revanche Frederik Willems devrait aller en direction de la Lotto.

Sur cyclingnews, le présent de Liquigas-Sport M.Paolo Dal Lago est revenu sur le cas de notre grimpeur Franco Pellizotti. Il y déclare que si « Pellizotti est acquitté, il courra avec nous le championnat national et le Tour de France. Nous aurons 15 coureurs à un camp d'entraînement au Passo San Pellegrino la semaine prochaine et Franco sera présent. Il n'est pas suspendu et fait encore partie de l'équipe »

Espérons donc que Pelli sera de retour avec les Verts d’ici peu !!

1.Andre Greipel (Ger) Team HTC - Columbia 3:14:59
2.Julian Dean (NZl) Garmin – Transitions
3.Tiziano dall'Antonia (Ita) Liquigas-Doimo
5.Danilo Hondo (Ger) Lampre-Farnese Vini

----------------------------------



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 26 mai 2010 - 18h00
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #17

Sur le papier, le profil de l’étape semblait être favorable à Damiano Cunego. Un fil de la course c’est Marco Marzano qui devenait un des favoris pour les fuchsia-et-bleu. Et finalement c’est Danilo Hondo qui s’est illustré. Malheureusement pour notre allemand, il échoue à la 2nde place…

Et pourtant Danilo l’aurait méritée celle là. Le coureur de la Lampre avait des fourmis dans les jambes aujourd’hui et décide d’attaquer en compagnie de 18 autres coureurs dont Marco Marzano donc, ou encore Stortoni, Ignatiev et Sorensen. Le peloton ne semble pas intéresser par cette étape et laisse cette échappée prendre une longue avance, qui sera de 10 minutes en moyenne.

Le finish de cette étape est assez difficile avec une pente moyenne de 6.6% sur les trois derniers kilomètres. Danilo Hondo décide d’attaquer à 15000 mètres de la ligne. Kruijswijk le suit et Monier les rejoints quelques secondes plus tard. Les autres fuyards ne les reverront plus.

L’allemand de Lampre fait le plus gros du travail dans le trio. Mais c’est ce Monier qui place une brutale accélération à 3 bornes de l’arrivée. Kruijswijk ne peut suivre, Hondo encore moins.

Le français s’impose. Danilo Hondo au terme d’un grand courage vient pourtant chercher la 2nde place 36 secondes plus tard. Grosse performance pour notre … sprinteur, mais qui n’est malheureusement pas récompensé de tous ses efforts. Il offre ainsi la 18e ‘seconde place’ à son équipe Lampre. Mais vraiment : Bravo Danilo.

Marco Marzano prend la 8e place de l’étape. Pas de changement au classement général. Arroyo reste leader, Ivan 2nd à 2’27’’, Vincenzo à 4’53’’. En revanche Dami grappille une petite place suite à la perte de temps de Robert Kiserlovski. Damiano est désormais 9e à 9’21’’ du maillot rose.

1.Damien Momier (fra) Cofidis
2.Danilo Hondo (All) Lampre-Farnese Vini +0:36
3.Steven Kruijswijk (Hol) Rabobank +0:39
8.Marco Marzano (Ita) Lampre-Farnese Vini +1:57
20 Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo +9:53

----------------------------------



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 25 mai 2010 - 17h40
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #16

Cinquième victoire consécutive pour l’Italie sur ce Giro d’Italia 2010. Cette fois c’est Stefano Garzelli qui s’est imposé sur le désormais mythique contre-la-montre San Vigilio di Marebbe - Plan de Corones.

Le vainqueur de la dernière Tirreno-Adriatico semblait être en difficulté ces derniers jours. Mais sa performance du jour montre qu’il s’était peut-être réservé pour ce chrono. Il a parcouru les 12,9 kilomètres de cette étape en 41 minutes et 28 secondes. C’est 1 minute et deux secondes de plus que Franco Pellizotti en 2008.

Vincenzo Nibali et Ivan Basso réalisent eux aussi une belle performance, respectivement 4e et 6e  (+1:01, +1:10). Damiano Cunego échoue quant à lui en 14e position mais avec un temps correct, 43’38’’, + 2’10’’. Gilberto Simoni confirme qu’il retrouve le rythme petit à petit avec une 30e place à 2’59’’ de Garzelli.

Au classement général Ivan Basso est désormais 2e à 2'27'' d'Arroyo. Nibali est 6e et Damiano Cunego remonte au 10e rang mais à 9'13'' du maillot rose.

1.Stefano Garzelli (Ita) Acqua e Sapone  41:28
2.Cadel Evans (Aus) BMC Racing Team 0:42
3.John Gadret (Fra) AG2R La Mondiale 0:54
4.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo 1:01
6.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo 1:10
14.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini 2:10
15.Sylvester Szmyd (Pol) Liquigas-Doimo 2:12
30.Gilberto Simoni (Ita) Lampre-Farnese Vini 2:59

----------------------------------


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 25 mai 2010 - 15h00
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #16

Du changement -mais pas tant que cela- en tête du classement provisoire de ce contre-la-montre du Plan de Corones après la 2nde salve de départ.

Le coureur de la Liquigas-Doimo Sylvester Szmyd améliore le temps de Monier de 35’’, 43’40. Il prend donc provisoirement la 1ère place de cette étape.

Gilberto Simoni est bel et bien présent, 3e au point intermédiaire, il est pour le moment 4e à 47’’ de Szmyd. Moncoutier est deuxième et Monier 3e. Marzano occupe désormais la 5e position.

Désormais place à la 3e salve de départ avec les favoris. Premier départ 15h10

1   SZMYD Sylvester POL LIQ 43:40 0:00
2   MONCOUTIE David FRA COF 44:06 0:26
3   MONIER Damien FRA COF 44:15 0:35
4   SIMONI Gilberto ITA LAM 44:27 0:47
5   MARZANO Marco ITA LAM 44:47 1:07
17  RIGHI Daniele ITA LAM 45:57 2:17
27  LOOSLI David SUI LAM 46:28 2:48
30  HONDO Danilo GER LAM 46:34 2:54
37  VANOTTI Alessandro ITA LIQ 46:50 3:10
39  DALL'ANTONIA Tiziano ITA LIQ 46:53 3:13
52  BODNAR Maciej POL LIQ 47:24 3:44
59  SABATINI Fabio ITA LIQ 47:35 3:55

68  BONO Matteo ITA LAM 47:52 4:12
78  SPEZIALETTI Alessandro ITA LAM 48:33 4:53


3ème salve de départ :

AGNOLI Valerio G ITA LIQ 15.42
CUNEGO Damiano ITA LAM 16.01
KISERLOVSKI Robert G CRO LIQ 16.04
NIBALI Vincenzo ITA LIQ 16.13
BASSO Ivan ITA LIQ 16.25



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 25 mai 2010 - 12h30
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #16

Comme nous le signalons dans notre présentation de ce contre la montre du Plan de Corones les coureurs partent en plusieurs « salves » de départ.

La première se déroulée entre 10h30 et 11h22. Nous faisons donc un petit point sur la course.

Le français Damien Monier est provisoirement en tête avec un temps de 44 minutes et 15 secondes. Le coureur de la Cofidis devance notre grimpeur Marco Marzano de 32 secondes et Alan Marangoni (Colnago) de 1.32.

Marco était en tête au point de passage du Passo Furcia (km 7.6) en 22.39 avec une avance de 10’’ sur Monier. Le français a donc mieux digéré les pentes de 20 et 24 %.

Spezialetti est 35e + 4'18’’. Pour Liquigas Maciej Bodnar occupe la 20e place + 3’09’’ et Fabio Sabatini 25e +3’20’’.

Vous le voyez les écarts sont déjà importants. Il sera très difficile pour Fothen et Capelli respectivement à 6’42’’ et 7’59’’ de Monier de rentrer dans les délais.

La 2e seconde salve aura lieue entre 12h50 et 13h51.


1  MONIER Damien FRA COF 44:15 0:00
2  MARZANO Marco ITA LAM 44:47 0:32
3  MARANGONI Alan ITA COG 45:47 1:32
20 BODNAR Maciej POL LIQ 47:24 3:09
25 SABATINI Fabio ITA LIQ 47:35 3:20

35 SPEZIALETTI Alessandro ITA LAM 48:33 4:18

2ème salve de départ :

HONDO Danilo GER LAM 12.56
LOOSLI David SUI LAM 12.59
SIMONI Gilberto ITA LAM 13.02
DALL'ANTONIA Tiziano ITA LIQ 13.05
BONO Matteo ITA LAM 13.11
RIGHI Daniele ITA LAM 13.17
SZMYD Sylvester POL LIQ 13.19
VANOTTI Alessandro ITA LIQ 13.21


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 25 mai 2010 - 01h30
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #16

En 2009, les coureurs du Giro d’Italia avaient parcouru un contre-la-montre de fou long de 60 km. On se souvient que c’est ce jour là que Denis Menchov avait succédé à Danilo Di Luca à la tête du classement général.

Demain, le chrono sera beaucoup plus court, 13 km, mais sans aucun doute encore plus exceptionnel. Tous les participants auront un objectif : Les plus ‘faibles’ auront à cœur de rentrer dans les délais. Les outsiders souhaiteront perdre le moins de temps possible sur les favoris. Ces derniers quant à eux voudront briller sur cette étape de prestige : Le Plan de Corones. Tous les coureurs auront un point commun : Ces 13 kilomètres seront les plus longs de ce Giro.

Qui succèdera au Roi Franco Pellizzoti magnifique vainqueur en 2008 devant Emanuele Sella, Gibo Simoni et Alberto Contador ?

Il faudra être costaud, très costaud pour gravir ces routes d’une difficulté extrême. Une moyenne de 8,28 % et les trois principaux passages à 16, 20 et … 24 %.

Voici les horaires de départ de nos coureurs :

1ère salve de départ :

SPEZIALETTI Alessandro ITA LAM 10.42
BODNAR Maciej G POL LIQ 10.45
SABATINI Fabio G ITA LIQ 11.14

MARZANO Marco ITA LAM 11.19

2ème salve de départ :

HONDO Danilo GER LAM 12.56
LOOSLI David SUI LAM 12.59
SIMONI Gilberto ITA LAM 13.02
DALL'ANTONIA Tiziano ITA LIQ 13.05
BONO Matteo ITA LAM 13.11
RIGHI Daniele ITA LAM 13.17
SZMYD Sylvester POL LIQ 13.19
VANOTTI Alessandro ITA LIQ 13.21

3ème salve de départ :

AGNOLI Valerio G ITA LIQ 15.42
CUNEGO Damiano ITA LAM 16.01
KISERLOVSKI Robert G CRO LIQ 16.04
NIBALI Vincenzo ITA LIQ 16.13
BASSO Ivan ITA LIQ 16.25

----------------------------------



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 23 mai 2010 - 20h10
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #15

Arrivé 31e à 8’36’’ d’Ivan Basso, Gilberto Simoni, le Roi de Zoncolan, a réalisé sa plus mauvaise performance sur cette montée. Et pourtant Gibo n'en a cure puisqu’il est présent sur ce Giro d’Italia pour se faire plaisir.

D’ailleurs sa performance ni pas si ‘dégueulasse’ que cela (permettez moi l’expression) puisqu’il termine, à 39 ans, devant des favoris comme Stefano Garzelli et à seulement 2 minutes de garçons comme Linus Gerdemann et Vladimir Karperts. Gilberto termine en plus 2e Lampre-Farnese derrière Damiano.

Tout on long de cette étape, comme depuis le départ du Tour d’Italie, l’enfant chéri du Giro est toujours très acclamé par le public. Cet après-midi il a franchit la ligne du Monte Zoncolan d’une manière très émouvante (voir photo d’illustration –Bettini) en remerciant tous ceux qui l’encouragent.

Gibo est désormais tout proche de la retraite, et pour célébrer celle-ci il s’est mit à l’écriture. Demain, lors de la journée de repos, il a convoqué la presse ainsi que ses amis pour la présentation de son livre qui s’intitule « GIBO D’ITALIA » !

Ce livre coécrit avec Pietro Gottardi et Remo Mosna retrace en photos, en textes et en souvenirs toute la carrière du double vainqueur du Tour d’Italie.

Je vous propose de lire le bel hommage de
Cyclingnews.com
à Gilberto.

Grande Gibo !

Source : lampre-farnese.com


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 23 mai 2010 - 18h30
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #15
 
Depuis le début, ce Giro d’Italia est tout simplement fantastique. Aujourd’hui avec la présence du Monte Zoncolan, un des passages les plus pentus d’Europe, le spectacle allait forcément être encore au rendez-vous.

Les premiers hectomètres du Monte Zoncolan sont emmenés par les équipes Liquigas et Lampre. Une Lampre où l’on observe la présence du « Roi du Monte Zoncolan » Gilberto Simoni.

Malheureusement Gibo ne pourra suivre le rythme des meilleurs, notamment au moment où Michele Scarponi -encore lui- décide d’accélérer le rythme. Seuls Ivan Basso et Cadel Evans peuvent suivre le coureur de l’Androni.

Dès lors, et alors que sous sommes encore à 7 kilomètres du sommet, nous savons que la course va se jouer entre trois hommes : Scarponi, Basso et Evans.

Le lombard durcit également le ton, ce qui est fatal à Michele Scarponi. Derrière, Damiano Cunego à 40’’ et Vinokourov à 50’’ parviennent à limiter les dégâts.

Ivan Basso est celui qui produit les relais les plus forts et Evans a du mal à suivre. Une énième accélération du Varésan à 3 kilomètres de la ligne éloigne définitivement le champion du monde de la victoire.

Ivan Basso remporte ce succès haut-la-main, succédant ainsi à Gibo Simoni vainqueur ici en 2003 et 2007. C’est la 23e victoire de la Liquigas-Doimo cette saison !

Evans franchit la ligne 1’19’’ après l’italien, Scarponi termine 3e + 1’31. Damiano Cunego, 4e, est a crédité d’une très belle performance. Il aura monté le Monte Zoncolan d’une façon très régulière et ne perd qu’une minute et 58 secondes sur Ivan.

Vincenzo Nibali fait moins bien qu’hier, 7e à 3:07, mais ce résultat est très positif puisque c’est bel et bien Basso qui est le leader dans cette équipe Liquigas. Arroyo conserve le maillot rose avec 2’35’’ d’avance sur Porte et 3’33’’ sur Ivan Basso qui remonte d’une façon spectaculaire. Vincenzo est 7e (+6'08'') quant à Dami il grapille 4 rangs pour se retrouver à la 11e position + 9'19''

Demain c’est repos pour les coureurs. Et mardi le spectacle continue avec le contre-la-montre de Plan de Corones, là où Franco Pellizotti avait décroché sa belle couronne il y a deux ans.

En tout cas l'Italie est en fête après la victoire de L'Internazionale hier en football, le pays célèbre sa 4e victoire d'affilée sur ce Giro d'Italia 2010.

1.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo 6:21:56
2.Cadel Evans (Aus) BMC + 1:19
3.Michele Scarponi (Ita) Androni Giocattoli + 1:31
4.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini + 1:58
La réaction :

Gilberto SIMONI : "Une grande émotion"

« Aujourd'hui, j’ai prit beaucoup de plaisir, j'ai apprécié le public du Frioul, qui m'a toujours encouragé et je l'en remercie chaleureusement. Ce fut une grande émotion, une émotion différente que lorsqu’il y avait la victoire, mais c’est quand même quelque chose de grand » .  Source : Processo alla tappa, photo :
lampre-farnese.com

----------------------------------



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 21 mai 2010 - 17h30
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #14
 
Cette 14e étape sonnait l’heure de la première grande explication entre les leaders présents sur ce Tour d’Italien 2010. Au programme du jour le Monte Grappa (Cat 1) situé à 40 kilomètres de l’arrivée.

Il fallait donc être très courageux pour s’échapper du peloton aujourd’hui ! Et pourtant dès les premiers kilomètres de course Bonnet (Bbox), Bisolti (Colnago), Monier (Cofidis), Eibegger (Footon), Pozzato (Katusha) et Cummings (Sky) ont prit la poudre d’escampette.

Les fuyards débutent l’ascension du Monte Grappa avec une avance de 4 minutes. La Lampre-Farnese Vini ayant fait un gros travail en tête de peloton pour revenir au plus vite sur ces derniers.

L’étape s’anime à 7 kilomètres du sommet du Monte Grappa à la suite d’une grosse attaque de Vincenzo Nibali. Seuls Basso, Scarponi et Sastre arrivent à s’accrocher. Sastre et Vinokourov passe au sommet avec un retard de 1’10. Le groupe Cunego est quant à lui à près de 2 minutes.

C’est ici que le festival Nibali peut commencer à la manière d’« Il Falco »  Savoldelli. Il creuse un écart immense (45’’) par rapport à son coéquipier Basso ainsi qu’Evans et Scarponi.

Malgré les dix derniers kilomètres plus plats, Nibali conserve son avance et franchit la ligne en première position !

Après Chicchi et Sagan x2, Liquigas-Doimo remporte sa 4e victoire en deux jours. Ce qui lui fait 22 succès depuis le début de l’année ! Incroyable ! C’est aussi le 3e bouquet consécutif pour l’Italie sur ce Giro !

Ivan Basso, Michele Scarponi et Cadel Evans terminent dans cet ordre pour les places d’honneur, 24 secondes après Vincenzo.

Damiano Cunego s’adjuge la 8e position dans un groupe en compagnie de Gerdemann, Sastre and co, avec un retard de 2’25’’.

David Arroyo est le nouveau leader de l’épreuve, il devance Porte de 39’’. Robert Kiserlovski est toujours présent, 4e à 3’52’’. Vincenzo remonte au 9e rang à 6’51’’ de l’espagnol.

1.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo 4:57:51
2.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo +0:23
3.Michele Scarponi (Ita) Androni Giocattoli
8.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini +2:25

La réaction :

Damiano CUNEGO : "Bonnes sensations mais ..."

« J'avais de bonnes sensations et j'ai donc demandé à mes coéquipiers de garder un bon rythme pour contrôler l'échappée. Puis dans le Monte Grappa, j'ai dû courir pour rattraper les favoris, j’ai essayé de récupérer le plus de temps possible dans la descente. Demain sur le Zoncolan je ferai tout pour gagner » .  : lampre-farnese.com

----------------------------------



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 21  mai 2010 - 20h45
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #13
 
Etape de transition sur le Giro d’Italia avant la grande bataille qui pourrait débuter dès demain. Au programme aujourd’hui 223 km d’une manche dédiée à Marco Pantani.

La course a mit du temps à se décanter. 62 kilomètres pour être exact, avec l’attaque de 17 coureurs dont le grimpeur de la Lampre-Farnese Vini Marco Marzano. On y retrouve aussi des garçons comme Grivko, Mayoz, Belletti ou encore le très actif Bertogliati.

L’écart maximal avec le peloton sera de 8 minutes. Lors de la première difficulté de la journée, la Perticara (Cat 2), le russe Vladimir Karpets sort du peloton en solitaire. Il comptera en moyenne 2 minutes d’avance sur le groupe principal.

Les 20 derniers kilomètres sont marqués par de multiples attaques parmi la tête de la course mais aucun coureur n’arrive à s’échapper de nouveau.

Quels écarts se forment malgré tout et une petite dizaine de garçons se joue la gagne. Craig Lewis attaque à 1500 mètres de la ligne mais ce n’est pas suffisant. Manuel Belletti porte un effort important dans les 100 derniers mètres et ne sera pas rejoint.

Deuxième victoire consécutive pour l’Italie qui renait sur son tour national ! Henderson et Mayoz terminent derrière Belletti. Marco Marzano franchit la ligne 34 secondes plus tard en 14e position.

Le peloton arrive 7 minutes plus tard mais le classement général ne connaît pas de bouleversement.

1.Manuel Belletti (Ita) Colnago-CSF Inox  5:27:12
2.Gregory Henderson (NZl) $ky     
3.Iban Mayoz Echeverria (Spa) Footon-Servetto
14.Marco Marzano (Ita) Lampre-Farnese Vini + 0:34
21.Tiziano dall'Antonia (Ita) Liquigas-Doimo +7:24

----------------------------------



Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 20 mai 2010 - 18h10
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #12
 
On l’attendait depuis près de deux semaines. Durant ces cinq derniers jours l’Italie tournait autour de la victoire avec … cinq secondes places.

Et enfin, Pippo Pozzato soulage l’Italie qui remporte sa première victoire individuelle sur ce Giro d’Italia après 12 étapes. Tel un signe après les victoires de Chicchi et de Felline aujourd’hui, c’est le champion national qui remporte cette victoire bien méritée.

Les italiens se sont tous alliés pour aller la chercher, en attaquant en masse dans la Potenza Picena, petite cote de 3e cagoterie située à 12 kilomètres de l’arrivée. Vinokourov, Cunego, Basso, Pozzato, Basso, Scarponi, Garzelli, Pinotti et quelques autres se sont retrouvés au sommet de cette difficulté avec 10 secondes d’avance sur le peloton.

Les 11 coureurs de tête ont fait le forcing (sauf deux … français) et ont réunis toutes leurs forces pour maintenir cet écart et même l’augmenter jusqu’à 20 secondes.

Vinokourov et Nibali tentent de prendre de l’avance dans le final mais n’y parvienne pas. Pippo Pozzato fait parler sa pointe de vitesse et s’impose sans contestation devant … Voecklerc et Pineau. Il offre au Team Katusha son 2e succès consécutif sur ce Giro.

Vincenzo Nibali termine 6e, Damiano Cunego 9e et Ivan Basso 10e.

A noter pour le petit clin d’œil sympathique, c’est le vétéran Robbie McEwen qui remporte le sprint du peloton.

Richie Porte conseve le maillot rose.
 
1.Pippo Pozzato (Ita) Team Katusha
2.Thomas Voeckler (Fra) Bxob
3.Jerome Pineau (Fra) Quick Step
6.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo
9.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese
Vini
10.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo

La réaction :

Damiano CUNEGO : "Je m'attendais à cette attaque"

« Je m'attendais à une attaque et de fait cela s’est produit. Immédiatement j'ai essayé de les rejoindre […] la coopération parmi les attaquants a été très bonne. Je regrette de n’avoir pas été en mesure de finaliser le travail avec un sprint efficace: j’ai perdu du temps pour sortir puis me suis trouvé enfermé par d’autres coureurs qui avaient déjà entamé le sprint ».  : lampre-farnese.com

----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 19 mai 2010 - 17h40
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #11
 
Quand ca ne veut pas, ca ne veut pas ! Pour la cinquième journée consécutive, l’Italie, toujours dépourvue de victoire d’étape individuelle, s’adjuge une nouvelle 2e place sur une étape qui restera longtemps dans les mémoires.

A L'Aquila ont s’attendait à une bataille entre des puncheurs comme Garzelli, Evans, Cunego ou encore Scarponi. Mais le scénario a été tout autre.

Comme on s’en doutait plusieurs coureurs tentent de s’échapper dès les premiers kilomètres de course. Ce dont on n’imaginait pas, c’était le nombre de fuyards. Cinquante-six coureurs ont effet prit la poudre d’escampette ! Et pas n’importe lesquels. On dénote la présence de garçons comme Sastre, Wiggins, Gerdemann, Porte … Ainsi que Bono pour Lampre-Farnese Vini et Agnoli, Dall'Antonia, Kiserlovski et Vanotti de la Liquigas-Doimo.

L’écart augmente considérablement afin d’atteindre 18 minutes. Sous ce temps très capricieux, le peloton Vinokourov, Nibali, Cunego ne pourra revenir.

Leur seul objectif est de sauver les meubles, c'est-à-dire de perdre le moins de temps possible. La tâche est très rude puisque le groupe de tête compte plus d’unités que celui du maillot rose !

En haut de la dernière difficile cote de L'Aquila, le russe Evgueni Petrov, ancien de la Lampre-Caffita, remporte en costaud un de ses plus beaux succès après 6 heures et demi d’effort. Le courageux petit italien Dario Cataldo n’est malheureusement pas récompensé de ses efforts, il termine 2nd. En 3e position on retrouve Carlos Sastre, complètement relancé dans la victoire finale.

Robert Kiserlovski termine 11e à 18 secondes, Valerio Agnoli 26e et Matteo Bono 29e franchissent la ligne dans un petit groupe à 2'10''.

Damiano Cunego, 46e et Vincenzo Nibali 49 arrivent 12 minutes et 41 secondes plus tard. Richie Porte est le nouveau maillot rose. Et grâce à ce scénario inattendu Robert Kiserlovski et Valerio Agnoli de la Liquigas occupent désormais les rangs 3 et 5 du classement général de ce Giro d’Italia vraiment très spécial ! Nibali et Basso sont 14 et 15e du général et Damiano Cunego 20 à 13'03'' de Porte ...

On se retrouve ce soir pour le Tour de Californie.

1.Evgueni Petrov (Rus) Team Katusha
2.Dario Cataldo (Ita) Quick Step +0:05
3.Carlos Sastre (Esp) Cervelo Test Teal +0:05
11.Robert Kiserlovski (Cro) Liquigas-Doimo +0:18
29.Matteo Bono (Ita) Lampre-Farnese Vini
+2:10
46.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini +12:41
----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 18 mai 2010 - 17h50
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #10

La liste que j’annonçais hier s’allonge. En effet après Cunego samedi, Stortoni dimanche et Pozzato hier, l’Italie s’adjuge une nouvelle seconde place par le biais du sprinteur de la Liquigas-Doimo, Fabio Sabatini.

Etape au scénario classique sur les route du Giro d’Italia, 230 kilomètres somme toute plat où 3 coureurs sont partis en éclaireurs : Charly Wegelius (Omega Pharma), Hubert Dupont (AG2R) et Dario Cataldo (Quick Step). Ceux-ci ont passé plus de 200 bornes devant, avant de se faire reprendre par le peloton à 18 km du terme.

Un sprint s’annonce à l’horizon. Danilo Hondo et Fabio Sabatini sont les hommes de nos équipes pour l’emballage final. Et sans aucun souci et contestation, le maillot rouge Tyler Farrar remporte sa deuxième victoire sur le Tour d’Italie et accroit son avance au classement par points.

Fabio Sabatini réalise une fantastique remontée mais ne peut doubler l’américain. C’est bien dommage pour lui, son équipe et l’Italie, mais le sprinteur de la Liquigas doit se contenter de la 2e place. C’est la seconde fois que Fabio termine dans le Top 3 sur ce Giro. Danilo Hondo n’a pas réussit à se ruer dans la bataille. Il finit 8e.

1.Tyler Farrar (USA) Garmin - Transitions
2.Fabio Sabatini (Ita) Liquigas-Doimo
3.Julian Dean (NZl) Garmin - Transitions
8.Danilo Hondo (Ger) Lampre-Farnese Vini

La réaction :

Danilo HONDO : "Je ne pouvais pas rivaliser"

«Je suis entré dans les 1000 derniers mètres dans une bonne mais la route était en légère montée, la puissance de Farrar m'a montré que mon énergie ne suffisait pas pour rivaliser ».
Fabrizo Bontempi : « La fin de l’étape comportait quelques dangers, nous avons donc demandé à l'équipe de rester près de Damiano pour éviter les mauvaises surprises. Tous les gars ont fait leur travail au mieux et aussi Hondo a essayé de batailler dans le sprint avec au bout l'obtention d'une place dans le top dix ».  : lampre-farnese.com

----------------------------------


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 17 mai 2010 - 18h15
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #9

Encore une seconde place pour un coureur italien sur les routes du Giro par l’intermédiaire du champion national Pippo Pozzato.

L’étape du jour fût longue de 187 km. Les coureurs ont du traverser des routes inondées suite aux mauvaises conditions climatiques du jour. L’arrivée s’est jouée entre coureurs costauds, à ce petit jeu Matthiew Goss en est sorti vainqueur devant Pippo.

Toujours pas de victoire individuelle italienne après 9 jours de course. Je pense que cette performance est tout simplement inédite. Souhaitons que cette situation se débloque au plus vite.

Vincenzo Nibali termine 14e, Damiano Cunego 29e et Ivan Basso 37e, tous dans le même temps que le vainqueur. Ils conservent également leurs rangs au classement général.

1.Matthew Goss (Aus) Team HTC - Columbia 4:08:17
2.Filippo Pozzato (Ita) Team Katusha
3.Tyler Farrar (USA) Garmin
14.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo
29.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini

La réaction :

Fabrizio BONTEMPI : "Dommage que Petacchi ne soit plus là "

« Aujourd'hui, l'échappée n'a pas atteint l'arrivée, il est dommage que Petacchi ne soit plus dans la course, il aurait lutté pour la victoire. Hondo n'a pas été au top après tous les efforts qu’il a fourni lors des dernières étapes, il doit retrouver de l’énergies en vue de l’étape suivante qui pourrait être bonne pour lui » Source et photo : lampre-farnese.com
 

----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 15 mai 2010 - 17h35
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #8

Cette 8e étape du Tour d’Italie, longue de 189 km, avait bien mal commencée pour la Lampre-Farnese Vini. En effet, 40 bornes après le départ de l’épreuve, Alessandro Petacchi met définitivement pied à terre. Le spezian est victime de sa bronchite qui l’embête depuis une semaine. Un Giro à oublier pour Ale-Jet.

Un groupe de dix-sept coureurs se détache du peloton à 100 kilomètres de l’arrivée. Parmi ceux-ci on retrouve des coureurs comme Moncoutié, Ochoa et Sarmiento, déjà aux avant-postes il y a deux jours. L’écart maximal sera d’environ trois minutes. La Lampre-Farnese Vini fait le gros du travail en tête de peloton, notamment Gilberto Simoni qui se sacrifie pour Damiano Cunego qui a prouvé hier qu’il était dans une grande condition.

La principale difficulté de la journée est le Monte Terminillo à gravir lors de 16 derniers kilomètres de l’étape. Ce col emprunte un passage maximal de 12%, avec une moyenne de 7 ½ %. Brent Copeland déclarait qu’il faisait 0° et qu’il neigeait au sommet ce matin !

Simone Stortoni s’échappe du groupe de tête à 10000 mètres de la ligne, il sera rejoint par Sörensen. Les premières lueurs du brouillard (très épais au sommet) se font déjà sentir. Sörensen se retrouve finalement seul en tête.

Derrière, dans le groupe des favoris ca ne bouge pas beaucoup. Scarponi, Basso, Nibali et Cunego tentent dans cet ordre des petites attaques à 4 km du but mais aucun n’arrive à se détacher.

Sörensen ne sera plus rejoint il remporte sous un brouillard pas possible cette victoire en solitaire ! Stortoni et Tondo terminent 2nd et 3e. Damiano Cunego, phares allumés, en référence à son vélo fluo top à la classe, règle le sprint du peloton et prend la 6e place de l’étape.

Ivan Basso et Vincenzo Nibali terminent 10e et 11e dans le même groupe que Dami. Nibali est de retour sur le podium du classement général, 3e à 1:33 du maillot rose. Basso est juste derière. Quant à Damiano Cunego, il fait son entrée dans le Top 10, 9e + 3'08''

On se retrouve ce soir pour le Tour de Californie.

1.Cris Anker Sörensen (Dan) Saxo Bank 4:50:48
2.Simone Stortoni (Ita) Colnago CSF +0:30
3.Xavier Tondo (Esp) Cervelo Test Team  +0:36
6.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini +0:56
10.Ivan Basso (Ita) Liquigas-Doimo
11.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo

La réaction :

Damiano CUNEGO : "Je vais essayer d’attaquer à nouveau "

« J'ai eu de bonnes sensations et j'ai donc demandé à mes coéquipiers de me soutenir ; ce qu'ils ont fait d'une manière parfaite, en essayant de chasser les échappées. Malheureusement, aucune autre équipe ne nous a soutenus. Lors  la dernière montée j'ai voulu attaquer, seul Scarponi a montré la volonté de ce battre pour la victoire. Je vais essayer d’attaquer à nouveau dans les prochains jours » : lampre-farnese.com

 

Alessandro PETACCHI : "Désolé de quitter le Giro"

« La bronchite que je traîne depuis l'étape de Middelburg s’est aggravée, et me cause des problèmes d’asthme. Avec le staff médical, le doc Beltemacchi, nous avons essayé de guérir les symptômes, mais le froid et humidité ne m'ont pas aidé. Je suis désolé de quitter le Giro sans la moindre victoire et sans en avoir donnée à mon équipe. » Source et photo : lampre-farnese.com


----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 15 mai 2010 - 17h00
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #7

Comme la veille, de nombreux coureurs souhaitaient se placer dans l’échappée journalière de cette 7e étape du Tour d’Italie qui emmenait les coureurs de Carrara à Montalcino. Course un peu spéciale pour Alessandro Petacchi puisque l’on passé devant son domicile de Lido di Camaiore. Mais c’est un de ses coéquipiers, Gilberto Simoni, qui s’est mit en avant aujourd’hui en participant à une échappée en compagnie d’une quinzaine de coureurs dont Valerio Agnoli.

Malheureusement la fugue n’aura pas durée longtemps. La Katusha décidant de conduire le peloton pour Pippo Pozzato. Se sont donc deux coureurs qui ont passé une bonne partie de la journée en tête de la course, et sous la pluie, en l’occurrence Rick Flens (Rabobank) et Nicki Sörensen (Saxo Bank).

Ces deux hommes seront finalement repris dans le Passo del Rospatolo à 40 kilomètres de l’arrivée. La descente de cette difficulté est marquée par une chute du maillot blanc Agnoli et du maillot … rose Nibali mais aussi d’Ivan Basso. Autant dire, trois coureurs (+1 autre) de la Liquigas-Doimo…

Devant, le peloton entame les 26 derniers kilomètres dédiés aux fameuses « Routes Blanches » empruntées par l’Eroica. Enfin pas toutes blanches aujourd’hui à cause de la pluie. C’est à un cyclo-cross auquel nous assistons aujourd’hui ! C’est la magie de cette étape spéciale du Giro. Une magie un peu gâchée par le manque de fair-play de certains coureurs comme Vinokourov (mais on connaît la mentalité du bonhomme depuis tout ce temps, rien d’étonnant) qui profite de la misère de la Liquigas pour attaquer.

Le brave Nibali, accompagné d’Ivan Basso et plusieurs coureurs de la Liquigas, se situe à plus d’une minute et trente seconde du peloton Cunego. Vinokourov et Cadel Evans attaquent dans le Poggio Civitella, ils seront rejoints par le groupe Cunego, après un gros travail de ce dernier.

Finalement le kazakh, Evans, Arroyo, Pinotti et Damiano se retrouvent en tête à 3 km du but. Dans le final le champion du monde Cadel Evans montre toute sa supériorité et s’impose devant Dami.

Très belle performance pour Il Piccolo Principe qui offre à la Lampre sa … 17e seconde place de la saison !

Vincenzo et Ivan perdent malheureusement 2 minutes dans cette histoire, ainsi que le maillot rose. Nibali se retrouve désormais 5e du général (+1:33) et Basso 8e (+1:51). Quant à Damiano, il fait une remontée spectaculaire, 12e à 3:08 du maillot rose.

En début de semaine Ivan Basso déclaré sur cyclismag.com ceci :  "Si Cadel (Evans, NDLR) avait été en difficulté j'aurais ordonné de faire le forcing pour le distancer de plusieurs minutes. Mais il était tombé, et pour moi un adversaire à terre doit être respecté". » A méditer chez certains coureurs …

1.Cadel Evans (Aus) BMC) 5:13:37
2.Damiano Cunego (Ita) Lampre-Farnese Vini +0:02
3.Alexander Vinokourov (Kaz) Astana
17. Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo +2:00

La réaction :

Damiano CUNEGO : "C'est une satisfaction"

« C'est une satisfaction de se battre pour la victoire sur étape aussi difficile. Bien sûr, il aurait été formidable d'obtenir la victoire, une récompense pour moi, mon équipe et mes camarades qui m'ont soutenu et m'ont donné de bons conseils, en particulier Daniele Righi. Je regrette un peu d'avoir raté une telle étape prestigieuse mais Cadel Evans a démontré encore une fois encore qu’il était très fort. » Source et photo : lampre-farnese.com

----------------------------------


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 14 mai 2010 - 23h40
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #6

5e, 4e, 6e, 3e … Lors des 4 étapes en ligne de ce Tour d’Italie 2010, la Lampre a trusté, dans cet ordre, ces places d’honneur. Et niveau places d’honneur le Team italien est armé depuis le début de saison avec 17 secondes places et 10 troisièmes !

Danilo Hondo pensait avoir gagné

Lorsque Danilo Hondo a franchit la ligne en levant les bras cet après-midi, je pensais que c’était pour signaler une petite revanche suite à son accrochage lundi lors du final houleux de la 3e étape. Mais non, sur cyclingnews.com, Danilo déclare qu’il pensait bien avoir gagné sa 3e victoire sur le Tour d’Italie. Il préfère en rigoler désormais : "Je ne suis pas le premier coureur à qui cela arrive !"

Petacchi sur ses terres

En mars 2009, Alessandro Petacchi avait remporté cette étape (mais la Spolverina ne faisait pas partie du profil) lors de la Tirreno-Adriatico, grâce notamment à l’aide extraordinaire de Danilo Di Luca dans le Bedizzano. Au sprint il avait dominé un certain Daniele Bennati, pendant que les autres sprinteurs terminaient dans le gruppetto. Sur le podium Ale’ et Ale Jr fêtaient cette belle victoire à domicile

Aujourd’hui Alessandro a tenté une autre tactique en attaquant dans la descente de la Spolverina. Le spezian espérait ainsi grimper le Bedizzano à son rythme afin de rester dans le peloton au moment où il serait reprit. Malheureusement ce fût un échec. Ale-Jet n’a pu suivre le rythme. La faute à une méforme suite à sa bronchite attrapée il y a quelques jours.

 Un problème Petacchi chez Lampre ?

« Des problèmes avec l'équipe ? Non, aucun problème »  C’est ce qu’a déclaré Peta’ sur la Rai après l’étape. Néanmoins il n’a pas caché qu’il lui manquait quelque chose dans cette équipe : « Des coureurs comme Lorenzetto et Da Dalto pourraient m’être utile, mais ils étaient fatigués après la campagne des classiques, je n'ai pas pu les avoir à côté de moi. »

Allez, espérons que les jours meilleurs arrivent chez Lampre !

----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 14 mai 2010 - 17h55
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #6

Cette 6e étape du Tour d’Italie marque l’arrivée des premières difficultés avec le Passo del Brattello et la Spolverina, cotes de 2nde catégorie et le Bedizzano, 3e catégorie, dont le sommet se situe à 10 kilomètres du but.

Beaucoup de coureurs souhaitent se placer dans l’échappée du jour. De fait le début de l’étape est assez nerveux avec plein d’attaques. C’est après une grosse quarantaine de kilomètres que l’étape se décante avec les offensives de Rubens Bertogliati, vainqueur d’une manche sur le Tour de France en 2002 avec le maillot de la Lampre, et l’ancien champion d’Australie, Matthew Lloyd. C’est la bonne échappée.

Le premier col est gravit en premier par Lloyd qui empoche ses premiers points au classement de la montagne. La descente du Passo del Brattello sera fatale à Bonnafond et Tiralongo qui chutent et abandonnent.

L’avance maximale de l’australien et du suisse se situera aux alentours des 5’50’’. La Spolverina est marquée par l’attaque de nombreux coureurs comme Tschopp, Petrov et Sarmiento. Une fois de plus Lloyd passe en tête au sommet.

Le peloton est encore loin des deux hommes, il ne reviendra certainement pas. Alessandro Petacchi en profite donc pour attaquer dans la descente du Spolverina. Ale est chez lui, à coté La Spezia, son lieu de naissance et Lido di Camaiore, son domicile. Petacchi sera repris dans le Bedizzano.

Dans cette cote Lloyd entreprend une attaque sur les pourcentages les plus forts et lâche Bertogliati. Matthew Lloyd ne sera plus rejoint. Il remporte cette 6e étape, en solitaire avec une avance de 1’06’’ sur le Suisse. Le peloton arrive quelques secondes plus tard et c’est Danilo Hondo qui règle en levant les bras sur la ligne ! Au finale on peut regretter l’attaque de Peta qui n’a pu jouer ses chances pour le sprint et qui aurait pu prendre des points importants quant à la quête au maillot rouge.

Journée tranquille pour la Liquigas, Vinenzo Nibali partira demain avec son maillot rose pour la 3e journée consécutive.

1.Matthew Lloyd (Aus) Lotto 4:24:20
2.Rubens Bertogliati (Sui) Androni +1:06
3.Danilo Hondo (All) Lampre-Farnese Vini +1:15
27 Valerio Agnoli (Ita) Liquigas-Doimo

La réaction :

Alessandro PETACCHI : "Attaquer sur mes routes"

« Je connais bien ces routes, ainsi j’ai attaqué dans la descente pour gravir le Bedizzano sur un rythme régulier, vu que les jambes n'étaient pas au top aujourd’hui.» Source et photo : lampre-farnese.com




----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 14 mai 2010 - 12h40
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #5

L’an passé à pareille époque, Alessandro Petacchi avait largement réussit son Tour d’Italie avec deux victoires d’étapes et le port du maillot rose. Cette année, c’est un peu plus compliqué.

Lors de l’étape d’hier, les sprinteurs n’ont pu se battre que pour des places d’honneur, la faute à trois fuyards opportunistes, malgré le gros travail de Lampre, bien seul à bosser en ce jour férié. On regrettera que la Columbia n’ait pas roulé comme lundi, étape où Petacchi avait été victime d’une crevaison …

Tyler Farrar a donc réglée le sprint devant Gregory Henderson et Aless’, qui se contente de la 6e place. Vincenzo Nibali conserve son beau maillot rose.

L’étape du jour fait apparaître les premières difficultés avec le Passo del Brattello et la Spolverina (cat 2). Cette dernière se situe à 30 km de l’arrivée à la Marina di Carrara. Une autre cote, de 3e catégorie, se trouve à 10 kilomètres de la ligne. Sur le papier ce final ressemble à Milan-Sanremo. En sera-t-il de même sur la route ? Réponse vers 17h15.

1.Jerome Pineau (Fra) Quick Step 3:45:59
2.Julien Fouchard (Fra) Cofidis, le Credit en Ligne
3.Yukiya Arashiro (Jpn) Bbox Bouygues Telecom

6.Alessandro Petacchi (Ita) Lampre-Farnese Vini + 04"
27.Fabio Sabatini (Ita) Liquigas-Doimo

La réaction :

Alessandro PETACCHI : "Pas le soutien des autres équipes"

« A la fin de l'étape je me suis tourné vers mes coéquipiers pour les complimenter de leur efforts dans la poursuite. Nous avons beaucoup travaillé sans trouver le soutien d'autres équipes. Une occasion de manquée, dommage, parce qu'ils n'en restent pas beaucoup » Source et photo : lampre-farnese.com


----------------------------------


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 12 mai 2010 - 17h10
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #4

Pour cette première étape Italienne, les coureurs de ce Giro devaient se livrer à une épreuve toujours impressionnante, le contre-la-montre par équipes. Au programme 33 kilomètres, tantôt sous l’eau, tantôt sous le soleil de Cuneo.

La Lampre souhaitait enfin lancer son Tour d’Italie après avoir connu quelques malheurs durant les trois premiers jours de course. L’étape s’est moyennement passée pour les fushia-et-bleu qui termine en 13ème position. Evidemment sur le papier le résultat n’est pas extraordinaire mais la Lampre n’est pas vraiment adaptée à ce genre de discipline.

La Liquigas quant à elle faisait partie des 4 ou 5 équipes capables de faire un bon temps. A mi-course, le temps des vert-et-bleu (5e à 32 secondes des $ky) ne nous laisser pas présager l’épilogue heureux de ce chrono.

En effet, c’est bien l’équipe de Roberto Amadio, qui ne cachait pas son émotion à la télévision, qui a remporté ce contre-la-montre par équipes en 36’37’’. Mais au-delà de ça, l’autre information importe c’est que Vincenzo Nibali s’empart du maillot Rose ! C’est un gros soulagement pour l’Italie qui n’avait rien remporté après 3 jours de course sur ce Giro. Grâce à cette performance collective, Ivan Basso et Valerio Agnoli grimpent sur le podium du classement général !

Vincenzo devance Ivan de 13 secondes. Agnoli emporte au passage le maillot blanc du classement des jeunes.

Coté Lampre, Danilo Hondo est toujours le 1er coureur de l'équipe au classement général. Il est classé en 30e position (+2'10), Damiano Cunego est 44e (+3'45'') et Alessandro Petacchi est 86e.

1.Liquigas-Doimo 36'37''
2.Team $ky + 13''
3.HTC Columbia + 21''

13.Lampre-Farnese Vini + 2'17''

----------------------------------


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 11 mai 2010 - 19h55 ----------------------------------------------------------------------------------

CRAI, nouveau sponsor

Au bord de la disparition il y a encore quelques semaines, Lampre-Farnese Vini a du s’activer pour trouver de nouveaux sponsors. Et le travail de Beppe Sarroni est fructueux.

Après MARVILLE, qui a confectionné de très beaux habits pour l’équipe, la marque de chaussures GEOX –qui pourrait être plus qu’un sponsor secondaire l’an prochain-, SAMSUNG qui sponsorise l’équipe sur les courses Suisse, et qui au-delà de l’apport financier, récompense les coureurs pour leur performance avec des produits de cette marque. C’est au tour des supermarchés italien CRAI (voir illustration) de faire partie de l’aventure Lampre-Farnese Vini.

Le logo de Crai sera ainsi présent sur les voitures, bus, camions ainsi que les musettes de la Lampre. « Il est bon de savoir que nous pouvons compter sur des produits fournis par un distributeur italien aussi important que Crai, a déclaré Giuseppe sur le site lampre-farnese.com. Les produits de marque Crai sont d’une grande qualité, parfaits pour une équipe de pointe comme la nôtre. »

Reconnaissance du contre-la-montre par équipes

Les coureurs fuchsia-et-bleu ont aujourd’hui, jour de repos, ont eu le plaisir d’avoir la visite du pilote de Moto GP, Ben Spies. Le plus heureux devait sans doute être le directeur sportif de l’équipe Brent Copeland qui est un grand fan de Moto GP et en particulier de Spies. Il ne serait guère étonnant que ce soit Brent qui ait invité le pilote pour cette journée de repos ! Ben Spies sera présent demain dans une des voitures de l’équipe pour le contre-la-montre. Lance Amrstrong avait Ben Stiller comme fan numéro un l’an passé sur le Tour de France, Lampre aura Ben Spies sur le Giro d’Italia !

Concernant le contre-la-montre par équipes de demain, 33 km, l’objectif sera «  de réaliser une bonne performance »  selon les mots de Fabrizio Bontempi. L’équipe comptera sur en particulier sur Hondo, Loosli, Spezialetti et Righi. Le team espère aussi que Petacchi se remette du début de bronchite dont il est victime depuis hier.

Si ma mémoire ne fait pas défaut, la Lampre n’a participé qu’à un contre-la-montre par équipes cette saison. C’était sur la Coppi et Bartali. Lampre avait terminé en 3e position au terme de 16 kilomètres d’effort. Evidemment ce résultat n’est pas comparable avec ce qui les attend demain. Lors du dernier Tour de France, la formation de Saronni avait prit la 17e position sur le dangereux (même Bernard Hinault était tombé lors de la reconnaissance !) contre-la-montre Montpelliérain.

Forz'Ale-Jet

----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 10 mai 2010 - 17h30
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #3

La Lampre aura encore vécu une journée mouvementée sur cette 3e étape du Tour d’Italie, pourtant toute plate.

Tout commence à une grosse soixantaine de kilomètres de l’arrivée. Damiano Cunego et Gilberto Simoni se retrouvent dans un groupe attardé sur à un coup de bordure de la part du peloton. Les ennuis ne sont pas terminés, loin de là … Alessandro Petacchi, alors dans le bon groupe, est victime d’une crevaison à un bien mauvais moment.

Il se retrouve ainsi à l’arrière de course, et malgré tous ses efforts, il ne pourra défendre ses chances. Autre malchanceux, Fabio Sabatini, lui aussi à terre à 30 bornes du but. D’autres chutes interviendront sur ces maudites routes hollandaises. Vivement le Vrai Tour d’Italie …

Enfin bref ; lors du final Danilo Hondo, seul rescapé de Lampre, occupe une position idéale mais se la fait chiper dangereusement par un coureur. Wouter Weylandt s’impose, Danilo termine en 4e position et Vinokourov est le nouveau maillot rose.

Damiano Cunego perd 46'' et arrive dans un peloton composé -entre autres- d'Evans et Farrar. Quant au pauvre Petacchi il franchit la ligne 8 minutes après Wouter, en 80e position. Danilo Hondo remonte au 21e rang, Cunego 50e (+2'07) et Petacchi 67e

Forz'Ale-Jet

1.Wouter Weylandt (Bel) Quick Step
2.Graem Brown (Aus) Rabobank
3.Robert Froster (Ger) Milram
4.Danilo Hondo (All) Lampre-Farnese Vini
8.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo
80.Alessandro Petacchi (Ita) Lampre-Farnese Vini + 7'59''

La réaction :

Alessandro PETACCHI : "Une crevaison au pire moment"

« Hier, j'ai fait une erreur, mais aujourd'hui c’est la malchance qui m'a arrêté. J'ai été victime d’une crevaison au pire moment et je ne pouvais rien faire d'autre. J'espère que le début de bronchite qui me gène depuis ce matin se calmera dans les prochains jours. » Source et photo : lampre-farnese.com


----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 9 mai 2010 - 17h30
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #2

Dans le cadre de cette première étape en ligne du Tour d’Italie, les 198 coureurs présents dans le peloton se sont élancés ce midi d’Amsterdam afin d’arriver 210 kilomètres plus tard à Utrecht.

Ce parcours, censé nous informer sur l’état de forme des différents sprinteurs en présence, est animé par plusieurs coureurs échappés. Ils étaient au nombre de 4 : Paul Voss, Rick Flens, Stefano Pirazzi et Mauro Facci. Leur but ? Se montrer tout d’abord, essayer de prendre la tête du classement grimpeur et tenter de déjouer le travail des équipes de sprinteurs.

Pas de danger pour le peloton et le coureur allemand Voss partir demain avec le maillot vert sur le dos. Pas de danger pour le groupe principal certes, mais tout de même quelques frayeurs, pour le maillot Rose Bradley Wiggins qui s’est retrouvé à terre, comme beaucoup de coureur, sur les dangereuses routes hollandaises.

Les derniers fuyards sont repris à 23 km de l’arrivée. Les 13 derniers kilomètres sont assez fous avec de nouvelles chutes. Des coureurs doivent mettre pied à terre puisque les routes empreintes ne sont pas assez larges… du grand n’importe quoi, et ce n’est pas fini ..

A 7km de la ligne nouvelle chute dans le peloton, Pippo Pozzato et Michele Scarponi font partis des victimes. Autre chute deux bornes plus tard, 2 coureurs de la Lampre sont à terre. C’est un carnage ! Hondo, Loosli et Petacchi sont sans doute les seuls rescapés de la Lampre dans le peloton puisque Damiano Cunego est aussi distancé.

Le sprinteur Italien était très bien placé dans la roue de son coéquipier mais perd le contact dans le dernier virage. Quel dommage. Emmené sur un plateau par son équipe Garmin, Tyler Farrar s’impose. Fabio Sabatini réalise une très belle remonté et prend la 3e place ! Quant à Alessandro Petacchi, il finit en 5e position. Nouvelle chance pour Ale demain, jour le l’anniversaire d’Alessandro Junior. Ale-Jet occupe la 21e place du général à 22'' du nouveau maillot rose Cadel Evans.

Finalement Damiano Cunego ne perd "que" 38 secondes, tout comme Gilberto Simoni. On aurait pu craindre plus. Pas de soucis en revanche pour Nibali et Basso.

Forz'Ale-Jet

1.Tyler Farrar (Usa) Garmin
2.Matthew Goss (Aus) Columbia
3.Fabio Sabatini (Ita) Liquigas
5.Alessandro Petacchi (Ita) Lampre-Farnese Vini

La réaction :

Alessandro PETACCHI : "J'ai fait une erreur"

« J'ai eu tort de lancer mon sprint trop tard. Hondo a fait un travail fantastique pour moi, mais je suis resté trop longtemps dans sa roue, alors je ne suis pas sorti du virage dans les premières positions. C’était une erreur parce que je sentais avoir assez de forces dans les jambes aujourd’hui » Source et photo : lampre-farnese.com


----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 8 mai 2010 - 17h55
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #1

Sélectionné de dernière minute afin de remplacer Franco Pellizotti, Vincenzo Nibali a réalisé une performance positive aujourd’hui dans le cadre du contre-la-montre inaugural du Tour d’Italie à … Amsterdam.

Au terme de cet effort individuel long de 8,4 km, Nibali s’est adjugé la 11e place avec un temps de 10’28’’ soit une différence de 10 secondes par rapport au chrono du premier maillot rose de ce Giro, Bradley Wiggins.

Le premier italien se classe seulement 10e, il s’agit du champion national de la discipline Marco Pinotti.

L’allemand Danilo Hondo est le meilleur coureur de la Lampre-Farnese Vini sur ce contre-la-montre. Il prend la 38e position à 23’’ de l’anglais. Alessandro Petacchi est juste derrière, 51e +27’’.

Ale-Jet se classe 9 secondes derrière un de ses principaux adversaires au sprint, Greipel. S’il réalise la même performance que l’an passé, Petacchi pourrait prendre le maillot rose dans deux jours. Mais ne nous emballons pas !

Parmi les autres coureurs de nos équipes, Ivan Basso termine à 23 secondes, ce qui est plutôt pas mal. En revanche Damiano Cunego perd aujourd’hui 52’’ et Gibo Simoni, 56’’.

Demain première étape en ligne, Amsterdam – Utrecht, tout plat pendant 210 km, avec si tout va bien, un sprint pour conclure la journée.

Forz'Ale-Jet

1.Bradley Wiggins (Gbr) $ky 10:18
2.Brent Bookwalter (Usa) BMC 0:02
3.Cadel Evans (Aus) BMC 0:02
11.Vincenzo Nibali (Ita) Liquigas-Doimo 0:10
38.Danilo Hondo (All) Lampre-Farnese Vini 0:23
51.Alessandro Petacchi (Ita) Lampre-Farnese Vini 0:27

La réaction :

Alessandro PETACCHI : "Un résultat satisfaisant"

« Ce contre-la-montre est devenu plus difficile en raison du froid et de la pluie qui a mouillé un parcours tortueux.  Avec l'équipe, j'ai choisi une structure mécanique spéciale pour mon vélo qui m'a permis de ne pas courir trop de risques sur le mouillé tout en étant capable d'être rapide : le résultat est satisfaisant.. Maintenant, je vais concentrer sur les étapes qui peuvent être à ma portée » - Source et photo : lampre-farnese.com

----------------------------------

Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 8 mai 2010 - 12h10
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia #1

Malheureusement j’ai l’impression que ce Giro d’Italia 2010 prend une forme ‘Tour de France’. Un contre-la-montre individuel pour commencer, et surtout une première semaine plate où les sprinteurs vont pouvoir s’amuser. On a plus l’habitude de voir en Italie les premières difficultés -certes moyennes- arrivées dès la 3e ou 4e étape qui mettent les coureurs et les spectateurs tout de suite dans le bain. Dommage.

De plus il y a ce départ au Pays-Bas. Après l’Espagne et avant la France c’est le Tour d’Italie qui va s’élancer là bas. Personnellement je n’en vois pas l’intérêt. Surtout lorsque l’on remarque que seulement 7 hollandais (et encore on ne les connaît pas des masses) sont présents sur la course …

Toujours est-il que le Giro débute aujourd’hui, avec un contre-la-montre individuel de 8km dans les rues d’Amsterdam.

Alessandro Petacchi partira le dernier de son équipe, à 17h20, preuve de ses ambitions à se classer au plus haut afin d’espérer porter au plus vite la Maglia Rosa. Pourquoi pas lundi pour l’anniversaire d’Ale junior. La tâche sera rude pour Petacchi qui n’affectionne pas vraiment les chronos.

Voici les horaires de départs des coureurs de nos équipes :

 

14H09 MARZANO Marco   BODNAR Maciej 14H05
14H31 CUNEGO Damiano   KISERLOVSKI Robert 14H27
14H53 HONDO Danilo   VANOTTI Alessandro 14H49
15H15 LOOSLI David   SZMYD Sylvester 15H11
15H37 SPEZIALETTI Alessandro   DALL'ANTONIA Tiziano 15H33
15H59 SIMONI Gilberto   AGNOLI Valerio 15H55
16H21 RIGHI Daniele   SABATINI Fabio 16H17
16H43 BONO Matteo   NIBALI Vincenzo 16H39
17H20 PETACCHI Alessandro   BASSO Ivan 17H12

----------------------------------


Photo : Bettini - Ecrit par Xavier le 7 mai 2010 - 11h45
----------------------------------------------------------------------------------

Alessandro Petacchi répond toujours préssent

Sprinteur, coéquipier de Danilo Di Luca et même … porteur de bidons, Alessandro Petacchi a été un coureur multifonctions l’an passé sur le Tour d’Italie. Pourtant cela n’a pas empêché le Jet de s’imposer à deux reprises et à porter le maillot rose pendant une journée. A 36 ans, Petacchi est toujours aussi populaire en Italie, il participera à son 12e Giro.

Que ce soit chez Fassa Bortolo ou Milram, les effectifs de ces équipes pour le Tour d’Italie étaient souvent composés de coéquipiers d’Alessandro Petacchi, capables de l’emmener sur la voie royale de la victoire. Et pourquoi changer un system qui gagne, puisqu’entre 2003 et 2007 le Spezian s’est imposé à 19 reprises.

La configuration avait pourtant été modifiée en 2009 chez LPR puisque Danilo Di Luca partageait le leadership avec le sprinteur italien. Malgré cela Ale-Jet glane les 2 premières étapes en ligne en faisant une démonstration face à Mark Cavendish et en portant au passage la Maglia Rosa pour la 2e fois de sa carrière.

La presse qui l’avait enterré (on a l’habitude …) retourne sa veste. Peta’ is back. Ce dernier aura réveillé l’orgueil du coureur de l’Ile de Man puisqu’il gagnera les autres étapes en ligne. Ce Giro 2009 nous aura permis de découvrir un Petacchi que nous ne connaissions pas bien, celui d’un équipier.

Un équipier de pas n’importe quel coureur, Danilo Di Luca, un des favoris de l’épreuve. Ale-Jet n’aura jamais rechigné à la tâche de rouler en tête de peloton pour son leader. Il prit tellement de plaisir à ce rôle qu’il fît quelques ‘frayeurs’ au Killer ! Lors de la 19e étape, au pied du Vésuve, Petacchi, en tête de peloton, donne tout ce qu’il peut pour étirer ce dernier. Seul problème, Di Luca est en fin de groupe et peine à suivre le rythme !! Tout rentrera finalement très vite dans l’ordre et DDL terminera 3e de l’étape derrière Sastre et Pelli.

Deux jours plus tôt, lors de la très belle étape du Blockhaus, c’est un Petacchi porteur de bidons que nous apercevront. Patrick Chassé d’Eurosport déclarera à ce moment là à l’antenne qu’ "Alessandro Petacchi n'est pas qu'un seigneur du sprint, c'est aussi un très grand équipier". Bel hommage.

Ce 93e Giro d’Italia sera le 23e grand Tour auquel Ale-Jet prendra part avec toujours l’objectif de remporter des étapes aux sprints, avec l’espoir de passé la barre des 30 succès avant la fin de sa carrière (il en est à 26), et pourquoi pas remporter un 3e maillot du classement par points qui retrouve cette année sa couleur rouge.

Comme l’an passé, il souhaitera s’illustrer sur l’étape du 10 mai (3e étape), jour où Ale’ Junior fêtera son 2e anniversaire.

Forz’Ale-Jet !

----------------------------------


Photo : Site de Damiano - Ecrit par Xavier le 6 mai 2010 - 19h05
----------------------------------------------------------------------------------

Damiano Cunego, un heureux événement en juillet

« Aujourd’hui j’ai eu la démonstration que je pouvais compter sur une grande équipe » Tels étaient les mots de Damiano Cunego après sa 5e place acquise sur la Flèche Wallonne il y a quelques jours.

Ceux-ci ne sont pas anodins. En fin d’année 2009, Damiano s’était plaint de l’incapacité de ses coéquipiers à l’aider lors des rendez-vous importants. Cunego est le patron de la Lampre-Farnese Vini et à 8 mois de la fin de son contrat, Il Piccolo Principe pourrait avoir des envies de voir ailleurs.

Mais ses nouveaux grégari, Spezialetti, Pietropolli, ajouté aux montées en puissance de Francesco Gavazzi ou Simon Spilak, ont l’air de satisfaire le petit italien. A tel point que lorsque le site ilgiornale.it lui demande s’il restera au sein du team de Beppe Sarroni en 2011 il déclare : « Il y a des chances, mais nous verrons ça en temps venus ». $ky aurait déjà fait des appels du pied pour engager le vainqueur du Tour d’Italie 2004.

Damiano Cunego n’est pas du genre à se prendre la tête et « vivre au jour le jour » est son leitmotiv. Il ne sait toujours pas s’il participera au prochain Tour de France, « on verra en fonction de la qualité de mon Giro d’Italia » commente-t-il toujours sur ‘ilgiornale’. Depuis l’obtention du maillot blanc en 2006, Dami n’est revenu qu’à une seule reprise sur le TDF, en 2008, mais une sévère chute l’avait contrainte à l’abandon en fin de parcours. Quoi qu’il arrive le mois de juillet sera radieux pour Damiano et sa femme Margherita puisqu’un heureux événement les attend à cette date. La petite Ludovica, 4 ans, aura donc un petit frère qui se nommera Christian ou Cristian ! Les parents n’ont pas encore prit la décision de mettre un ‘H’ ou non.

Sur ce Giro d’Italia 2010, le vice champion du monde 2008 n’aura pas vraiment d’ambition pour le classement général. C’est peut-être ce que l’on peut lui reprocher. Il visera des victoires d’étapes comme sur le dernier Tour d’Espagne. Il pourra compter sur la présence de son coéquipier Gilberto Simoni venu faire ses adieux après plus de 15 ans de carrière.

----------------------------------

Ecrit par Xavier le 5 mai 2010 - 17h20
----------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia Présentation Liquigas-Doimo

Pour la Liquigas-Doimo ce Tour d’Italie devait être un aboutissement de son beau début de saison (17 victoires), une fête même avec des leaders, Pellizotti, Basso et Bennati, capables de se battre sur tous les fronts. Et dans la dernière ligne droite, alors que le Giro n’a même pas commencé, tout s’effondre.

Franco Pellizotti est suspendu depuis lundi par l’Uci et on a appris hier le forfait de Daniele Bennati, blessé. La dream-team disparaît donc en moins de 48h.

Ivan Basso, lui qui doutait de ses résultats ces derniers jours, aura le rôle de leader d’équipe. Il devra ainsi tout donner pour espérer rééditer ses performances passées. Vincenzo Nibali, qui remplace Pelli, est sans doute à l’heure actuelle le seul italien capable de gagner un grand Tour. Seulement, le Tour d’Italie n’est pas son objectif. Il sera néanmoins un teammate très important pour Ivan, tout come Robert Kiserlovski, Alessandro Vanotti, Sylvester Szmyd et Valerio Agnoli.

Ce Giro d’Italia sera un bon test pour Fabio Sabatini. Souvent placé lorsqu’il est sprinteur numéro 1 de l’équipe, il ne parvient pourtant pas à décrocher son premier succès. Il pourra s’accrocher aux roues de ses coéquipiers Bodnar et All’Antonia.

Mon avis : Pelli était mon grand favori pour l’épreuve (voir stats de la précédente équipe). Concernant Ivan, c’est encore flou. On peut quand espérer que le vainqueur du Tour d’Italie 2006 puisse terminer dans le top 6 de l’épreuve.

Liquigas-Doimo : 131-139 : BASSO Ivan, NIBALI Vincenzo, AGNOLI Valerio, BODNAR Maciej, DALL'ANTONIA Tiziano, KISERLOVSKI Robert, SABATINI Fabio, SZMYD Sylvester, VANOTTI Alessandro

----------------------------------

Ecrit par Xavier le 3 mai 2010 - 15h40
------------------------------------------------------------------------------------

Giro d'Italia Présentation Lampre-Farnese Vini
 
L’an passé chez LPR Freni-Farnese Vini, l’entente entre Petacchi et Di Luca s’était très bien déroulée. Les deux avaient à leurs cotés leur coéquipiers respectifs et Peta n’hésitaient pas à aider Di Luca, et vice versa.

Cette année, la compo de la Lampre-Farnsese Vini planche plutôt du coté de Damiano Cunego. Il Principe Principe pourra compter sur la présence d’un homme qui a souvent été à ses cotés, à savoir Giberto Simoni. A 38 ans, le trentinois dispute la dernière course de sa carrière. Marzano, Loosli et Spezialetti seront très proches de Dami qui visera une place « pas trop mauvaise » au classement général ainsi que des victoires d’étapes.

L’autre leader de la Lampre, Alessandro Petacchi, sera en terrain connue puisqu’il participe à son 11e Giro. Ale-Jet connaît bien la musique après avoir remporté 26 étapes lors des 8 dernières années. Seulement il n’aura pas un grand train à son service, seul Danilo Hondo l’emmènera lors des sprints massifs … Bono et Righi pourront à la rigueur aider l’équipe à revenir sur les échappées.

La moyenne d’âge de la Lampre est de … 32ans ½ ! Une équipe expérimentée avec un Simoni âgé de 38 ans, Petacchi et Hondo 36, Spezia 35, Righi 34 ! D’ailleurs le plus jeune coureur, Matteo Bono, est âgé de 26 ans !

Mon avis : Trois étoiles seulement pour Damiano Cunego, lui-même dit qu’il ne vise pas le général. L’italien est en régression sur les courses de 3 semaines depuis quelques temps. Il pourrait néanmoins glaner des étapes comme lors du dernier Tour d’Espagne. 4 étoiles en revanche pour Petacchi qui est toujours redoutable sur les courses étapes. Les sprinteurs auront plus l’occasion de s’exprimer que l’an passé.

Lampre-Farnese Vini :
121-129 : BONO Matteo, CUNEGO Damiano, HONDO Danilo, LOOSLI David, MARZANO Marco, PETACCHI Alessandro, RIGHI Daniele, SIMONI Gilberto, SPEZIALETTI Alessandro
..
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement